Téléphonie mobile : Quand les kiosques mobiles money contrent les call-box

Publié le par Ebongue Michele

Téléphonie mobile : Quand les kiosques mobiles money contrent les call-box

Le phénomène se fait de plus en plus remarquer avec la multitude des kiosques dans les coins de rues de la ville Douala.

Depuis quelques mois déjà, les kiosques mobile money inondent les carrefours de la ville de Douala. Plus beaux et neufs que ceux d’avant, ces kiosques envahissent les coins de rues sans restriction aucune. Des fois, ce sont les deux entreprises leaders de téléphonie mobile du Cameroun qui se discutent les lieux. Si l’un est à gauche, l’autre sera forcement à droite et seront alors face à face, constate-t-on dans certains quartiers de la cité économique. Quoique, dans certains cas, les deux opérateurs se discutent le même alignement. Pourtant, ces carrefours ont longtemps été « la propriété des « call-boxeurs(es) ». Ceux-ci dont la principale activité consiste à commercialiser les crédits de communication.

La multitude des kiosques mobile money ne peut en effet que ralentir l’activité des commerçants de crédits de communications. Eux qui faisaient déjà face à d’énormes difficultés dans leur activité. Surtout que la concurrence, la baisse du coût de communication et les caprices des opérateurs et fournisseurs ne rendent plus leur commerce rémunérateur. L’arrivée des kiosques mobile money dont les gérants ne se contentent pas que d’effectuer des transactions, mais aussi des transferts de crédits, vient également augmenter les risques de fermeture des call-boxes. "Nous ne vendons plus. Le mobile money fait tout type de transactions et les appels là-bas ont des avantages", affirme une tenancière de call-box. "Les clients qui effectuent les transferts d’argent préfèrent aussi y faire leur transfert de crédit", ajoute une autre, d’un air inquiet.

Même si certains disent avoir conservé leurs clients, ils avouent quand même en avoir perdu un bon nombre. Une situation qui ne contrarie malheureusement pas les opérateurs, car malgré tout, les ventes leurs reviennent toujours, même si ces derniers affirment que les kiosques Mobile Money sont essentiellement des points de transfert d’argent. "L’extension du rôle de ces kiosques à d’autres services est en cours d’étude", nous avoue-t-on à MTN Cameroon. Encore que, les opérations effectuées dans ces kiosques correspondent au désir d’offrir des services de proximité aux populations dans un cadre adéquat. Ce qui ne remet cependant pas en cause le rôle des call-boxes. Eux qui constituent une importante activité complémentaire des kiosques. "Notons qu’avec l’arrivée des kiosques, les marges bénéficiaires des call-boxes ne sont absolument pas affectées négativement, bien au contraire", essaie-t-on de nous convaincre à MTN.

Michèle Ebongue

Publié dans Economie

Commenter cet article