Zone franc : Des manifestions contre la monnaie commune

Publié le par Ebongue Michele

Samedi derniers, des pays d’Afrique et d’Europe se sont mobilisés pour se défaire du FCFA en Afrique. Le Cameroun aux abonnés des absents.

Le Sénégal, la Côte d’Ivoire, la RDC, le Mali et bien d’autres pays d’Afrique qui ont pour monnaie le FCFA ont organisé des rassemblements, des conférences et autres manifestations pour dire non à cette monnaie commune. Les capitales européennes telles que Paris, Bruxelles et Londres n’étaient pas en reste. Les panafricains de cet autre continent n’ont pas hésité de faire savoir leur ras-le-bol samedi dernier. C’était dans le cadre d’un appel mondial pour demander la fin du franc CFA.

Le soulèvement du week-end dernier n’a rien d’étonnant, car depuis quelques années déjà, certains pays d’Afrique font savoir leur volonté de sortir de la zone Franc. Une monnaie qui selon des activistes est une honte pour l’Afrique, surtout qu’elle est l’héritage du colonialisme dans le continent. C’est pour cela qu’une journée internationale de mobilisation sur le thème "le FCFA et la nécessité de se défaire de cette monnaie postcoloniale" a été dédiée. En effet, l’objectif de ces manifestations est de mettre un terme à la servitude européenne qui dure depuis belle lurette. D’où la dénonciation de cette monnaie dont les effets ont été qualifiés de pervers.

Assurément, cette monnaie est considérée comme le fauteur de l’économie africaine. C’est d’ailleurs pourquoi certains économistes ont affirmé que l’Afrique ne pourra pas émerger avec le FCFA. Lors d’une série de conférences sur les méfaits du franc des Colonies françaises d’Afrique (FCFA) donné au Cameroun en 2014, le professeur Nicolas Agbohou, économiste et auteur du livre à succès "Le franc CFA et l’Euro contre l’Afrique" y a affirmé que le franc CFA plombe irrémédiablement l’économie des 15 pays africains. Une monnaie qu’il a d’ailleurs qualifiée de "monnaie de singe".

 

Le Cameroun absent au combat

Comme à l’accoutumée, le Cameroun n’a pas participé à cette mobilisation des pays membres de la zone franc. Pourtant, on a vu des capitales européennes se lancer dans cette guerre. Du coup, l’on se demande si la renonciation du FCFA en Afrique est un sujet tabou au Cameroun ? Si le pays en question veut demeurer dans le colonialisme monétaire ? Ou alors il éprouve tout simplement un sentiment de peur. Toutefois, il en ressort que ni lui, ni aucun pays de la Zone CEMAC n’a participé à cette manifestation internationale qui pourtant promeut le développement du continent, laissent entendre certains experts. Néanmoins, tous sont concernés par cette actualité qui ne cesse de susciter des débats.

Michèle Ebongue

Zone franc : Des manifestions contre la monnaie commune

Publié dans Economie

Commenter cet article