Musique : Tubal sur le toit du rap chrétien

Publié le par Ebongue Michele

Musique : Tubal sur le toit du rap chrétien

Le gospel rappeur a été sacré meilleur de sa catégorie lors de la deuxième édition des Gospel Star Awards qui s’est tenue il y a quelques jours dans la capitale économique camerounaise.

Cette année, dix catégories étaient en compétition, donc plus de cent artistes nominés. La compétition était rude, mais Tubal a tout de même remporté le prix de « Meilleur artiste urbain ». Le lauréat excelle dans le rap gospel. Un style musical qui n’est pas encore ancré dans le contexte religieux au Cameroun, mais qui est autant controversé que la reprise des mélodies « mondaines ».

Pour obtenir ce prix, Tubal, de son vrai nom Fabrice Frédéric Ngangueu, s’est entouré des amoureux de la musique chrétienne. Le vote se faisait par voies du public et du jury. Le premier moyen qui s’est effectué à travers les messages téléphoniques, les réseaux sociaux (page facebook) comptait pour 40%, et le second pour 60%. Des étapes que le rappeur a su braver grâce à sa « team manager » qui interpellait amis et connaissances pour voter la star. Un travail qui lui a valu cette récompense. Du coup, l’artiste n’a pas manqué de dire sa reconnaissance. « C’est un signe que l’Éternel fait aujourd’hui, via la structure Spcom. Je dis merci à tous ceux qui ont voté », s’est-il réjoui. Le rappeur gospel a ainsi profité de l’occasion pour dévoiler ses ambitions. « Les projets sont immenses. Nous sommes en train de travailler sur un album sur lequel nous sommes déjà en train de pousser des réelles réflexions. Nous avons aussi des concerts que nous allons organisés, sans oublier nos projets de studio, de clips vidéo, etc. »

Toutefois, Tubal fait un clin d’œil aux organisateurs de spectacles d’ici et d’ailleurs, qui « peuvent nous inviter pour passer la bonne nouvelle. Cette bonne nouvelle, c’est que Jésus-Christ est venu sur terre donner sa vie pour que tout le monde puisse être sauvé », a-t-il déclaré au sortir du Saint John’s Plazza où a eu lieu la deuxième édition des Gospel Star Awards. Surtout que l’initiative de l’agence événementielle Spcom n’est pas le fait pour les compétiteurs de s’opposer, mais de « les réunir autour d’une plateforme », a expliqué Sandra Peniel, la promotrice.

Michèle Ebongue

Publié dans culture

Commenter cet article