La journée internationale de la femme joue les prolongations

Publié le par Ebongue Michele

La journée internationale de la femme joue les prolongations

Le coin des bonnes affaires a organisé le week-end dernier à Douala, la foire de la femme.

Exposition-ventes, animations, gastronomie, ateliers make-up, tombola et attractions ont marqué la foire de la femme le week-end dernier à Douala.

En effet, entreprises, associations et auto entrepreneurs n’ont pas manqué l’occasion de présenter leurs chefs-d’œuvre aux visiteurs de la dite foire. Une opportunité que n’a pas manqué de saisir les exposants, afin de se faire connaître au grand public massivement représenté ces deux jours (samedi 12 et dimanche 13 mars 2016 Ndlr) à la salle des fêtes d’Akwa. Pour les exposants, il n’y aurait pas eu meilleur cadre pour se faire connaitre. A en croire ces derniers, l’objectif était d’abord de se faire connaitre du public, puis bien sûr de se faire un peu d’argent.

Produits de beauté, tissus pagnes et vêtements africtudes sont quelques uns de produits présentés lors de ladite foire. L’événement qui était à sa 5e édition (soit la 3e à Douala Ndlr) a permis aux femmes camerounaises de se réunir sur une même plateforme commerciale afin de changer la vision du commerce, du marketing et de la promotion au Cameroun. C’est ainsi que le but de cet événement était d’amener les femmes à être entreprenante. Visée qui prend de plus en plus d’envol, car les gens s’y intéressent au fil des éditions. "Aujourd’hui, nous avons plus de 100stands d’expositions représentées, ce qui n’était pas le cas lors des dernières foires", confie Christian Merlin Simalack, Community Manager.

Selon le coin des bonnes affaires, organisateur de la foire, celle-ci va bon train. Ceci malgré quelques petites difficultés qui pourraient être limitées si les entreprises et ministères de tutelle les accompagnent, croit savoir le Community Manager. Du coup, ces absences jouent un rôle important dans le coût des stands qui est excédent pour certains, d’où quelques réticences. Néanmoins, 20.000 à 25.000visiteurs dont l’âge moyen est de 25ans étaient attendus à cet événement trimestriel et exclusivement commercial.

Michèle Ebonguè

Publié dans culture

Commenter cet article